Génie-civil / Stabilisation

Stabilisation à la chaux et au ciment version complète imprimable PDF
 
Rédaction : Geffroy Loïc / Tilleuls 3 /1422 Grandson
  CH– 1432 Grandson
Date : janvier 2007
Introduction  
   
     
But : Augmenter la portance d’un sol en y ajoutant de la chaux et / ou du ciment.  
     
Cette technique, plusieurs fois millénaire, est encore beaucoup utilisée de nos jours. Bien que le principe de base soit très simple, les travaux de stabilisation sont réalisés par des entreprises spécialisées, principalement à cause des machines spécifiques qui sont nécessaires.

Pour l’entreprise de construction, la stabilisation permet parfois de proposer des variantes de projet très avantageuses, ou lorsqu’en cours de travaux, le sol n’a pas la portance espérée.  
Contenu du dossier :
Les différents types de sols et liants.
On peut définir 4 types de stabilisations différentes
 
A la chaux aérienne
Aux liants hydrauliques
Aux liants hydrocarbonés Mécanique
 
Nous ne traiterons ici que des 2 premiers types qui représentent la grande majorité des cas.
La planification d’une stabilisation. Commande du liant, météo, place nécessaire.

La préparation du terrain avant la stabilisation
Les différentes machines d’épandage du liant.
Tracté, automoteur, porté sur camion
Le malaxage du terrain avec une charrue ou avec un pulvi mixer.
Quelques recommandations pour le compactage et la protection de la couche fraîchement stabilisée.

Avec l’augmentation continuelle des coûts de transport ainsi que celle des granulats, la stabilisation est plus que jamais une solution intéressante. Ce procédé écologique (naturel) permet de revaloriser des matériaux qui sont déjà sur place. Ce procédé à encore de beaux jours devant lui.  
 
Suite de l’article sur la version complète imprimable PDF